Blog | Humeur, réflexion et développeloppement personnel

Nos émotions: nos guides?

8 septembre 2019

En tant que conseillère en Fleurs de Bach, je parle inévitablement  d’émotions avec mes consultants au quotidien. Et les phrases qui reviennent quasiment chaque jour sont : « je suis trop émotif(ve) », « je n’arrive pas à gérer mes émotions »… A cela je réponds plusieurs choses :

Les émotions ne sont pas forcément négatives. Ce sont les comportements que nous adoptons en réaction à ces émotions qui peuvent l’être (par exemple je ressens de la colère mais je peux choisir de tout casser, d’être violente, d’insulter tout et tout le monde… ou bien d’exprimer cette colère de manière posée, d’aller me défouler en courant, en écoutant de la musique ou, encore mieux, en pardonnant).

Les émotions sont des guides. Elles nous mettent en relation avec le monde, avec les autres, nous aident à comprendre ce qui nous met en joie et ce qui ne nous convient pas. C’est notre petite voix intérieure qui nous montre le chemin. La direction dans laquelle nous devons aller, un peu comme un panneau de signalisation (feu vert = je fonce, feu rouge = je m’arrête et je réfléchi).  Sauf qu’à force de les refouler (comme on nous apprend à si bien le faire à l’école, en famille, en société…) elles finissent par déborder, exploser pour un petit rien (un peu la goutte d’eau qui fait déborder le vase) du coup on ne comprend pas pourquoi on réagit comme ça pour « si peu », et c’est là, en effet, que les émotions nous submergent, comme un raz-de-marée et que l’on a l’impression de ne pas les « maîtriser ».

Il faut essayer de les accueillir, les écouter, les reconnaître et les comprendre. Chacun réagit différemment face à une même situation. Et c’est là qu’il faut se poser et se dire « est-ce que cette situation ou cette idée me met en joie ou non ? » Et qu’est-ce que je ressens ? (des papillons dans le ventre ? Des frissons ? Une bouffée de chaleur ? J’ai le tournis ? Le sang qui se glace? Une boule dans la gorge ? …) Une fois que j’ai identifié les réactions de mon corps qui traduisent une émotion positive et une émotion négative, je suis en mesure de prendre la décision qui s’apparente à être la meilleure pour moi. A savoir si papillons dans le ventre = synonyme d’émotion positive pour moi = je fonce car mon corps me dit que c’est la bonne solution pour moi. Si boule dans la gorge = émotion négative chez moi = je n’insiste pas, je m’écoute et me respect car la situation ne semble pas être la bonne solution pour moi à l’heure actuelle.

Alors plutôt que d’attendre de se faire submerger par le raz-de-marée de nos émotions en les refoulant. Prenons le temps de nous observer, de nous connaitre à travers elles et de nous laisser guider sereinement. Quelles soient positives ou négatives elles sont là pour nous livrer un message et non pas nous pénaliser ou nous faire souffrir.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *