Blog | Humeur, réflexion et développeloppement personnel

L’hypersensibilité

18 juillet 2018

L’idée de cet article m’est venue en discutant avec une amie il y a quelques semaines. Cette amie n’allait pas très bien ce jour là et quand je lui ai demandé pourquoi, elle m’a répondu « des filles m’ont dit des choses pas très agréables à entendre et ça m’a rendue mal. Je me sens nulle de réagir comme ça, je m’en veux de me laisser autant affecter pour si peu »

C’est typiquement ce que j’appellerais l’hypersensibilité. 

Qu’est-ce que la sensibilité?

     Par définition une personne sensible appréhende le monde avec ses sens, ses émotions et non pas à travers son mental. Être sensible c’est être capable de sentiments, apte a ressentir profondément les émotions.

Qu’est-ce que l’hypersensibilité?

     C’est une sensibilité poussée à l’extrême. Mais chaque personne se caractérise elle même d’hypersensible en fonction d’un critère qui lui est propre, en fonction des difficultés quelle peut ou a pu rencontrer.

Mais le pilier central de l’hypersensibilité est l’hyper réactivité face au monde extérieur (bruits, odeurs, excès de stimulation, évènements de vie,…) les hypersensibles se sentent alors vulnérables et agressés par toutes ses choses du quotidien qui peuvent paraitre anodines pour d’autres.

Les hypersensibles ressentent les émotions des autres. Ce sont de véritables « éponges ». Elles sont souvent submergées par cette charge émotionnelle et ont donc des difficultés à s’affirmer. Elles ressentent une très forte empathie envers les autres. Elles ont peur de blesser l’autre et de se faire abandonner, alors elle préfèrent s’abandonner elles-mêmes en prenant soin des autres plutôt que d’elles-mêmes.

Ces montées d’émotions peuvent être productives (écriture, peinture…) ou handicapantes (en société notamment) car la personne a cette sensation d’être « décalée » face à un environnement qui lui renvoie cette « différence ». Bien souvent la personne s’enferme dans un cercle qu’elle caractérise de vicieux car son entourage ne comprend pas forcément ses réactions excessives ce qui peut, dans bien des cas, se transformer en une peur du rejet et un repli sur soi.

Que se passe-t-il chez une personne hypersensible?

On parle de « caisse de raisonnance » qui fait que chaque chose est vécue de manière décuplée. La personne a donc besoin de temps et de solitude car ces stimulations sont tellement fortes que chacune demande un travail psychique pour l’accueillir et la comprendre. Elle vie le monde sans filtre. Son corps tout entier répond aux « agressions » externes (rougeurs, larmes, douleurs).

Chez un hypersensible les facteurs d’habituation ne se font pas (pollution, laideur, froid, chaud). C’est à dire qu’ils ont du mal à s’adapter aux petites choses anodines du quotidien comme les changements de températures, la pollution, les bruits… Mais dans le sens positif c’est la même choses, ils reste facilement bouleversables face à une bonne nouvelle, un film romantique, …

Dans la vie de tous les jours la personne arrive à vire avec, mais dans des moments de faiblesse, de fragilité ou de fatigue, il arrive un moment ou « c’est trop » par rapport à son seuil de tolérance et cela devient insupportable.

Pour certains c’est une chance de voir le monde autrement, pour d’autres c’est un fardeau, une tare, voir un signe de vulnérabilité car la société actuelle nous montre l’hypersensibilité comme un défaut. On demande à un enfant de ne pas pleurer, d’être fort, ce qui fait que les personne hypersensibles peuvent se sentir inadaptées ou en décalage avec le monde dans lequel elles vivent car ressentent les émotions de manière extrêmement forte, comme si tous les touchait directement (aussi bien le positif que le négatif). Certains vont même jusqu’à refouler ce trait de leur personnalité pour vivre en « adéquation » avec le monde dans lequel ils vivent. Ils finissent par s’oublier eux-mêmes et oublier qui ils sont réellement et profondément, ce qui peut, à terme, engendrer un profond mal être voir des pathologies psychosomatiques (dépression, burn out, fatigue chronique…)

Mes astuces pour vivre au mieux son hypersensibilité au quotidien

Bien que cela ne soit pas toujours agréable de se sentir en décalage avec son environnement quotidien, voici quelques petites astuces pour vivre au mieux avec votre hypersensibilité:

  • Sachant qu’au delà d’un certain seuil de sollicitation vous allez vous sentir mal, organisez au mieux votre vie pour éviter: soit cette sur-sollicitation, soit pour y faire face au mieux .
  • Ne pas se plaindre systématiquement, en considérant que c’est un problème mais plutôt en voir les bons côtés
  • Éviter les lieux ou il y a trop de monde (open space, transports en commun…)
  • Ne pas hésiter à pleurer en publique, car plus vous montrerez vos émotions, plus vous les assumerez et plus les autres les respecteront. C’est aussi une forme de confiance que vous accordez à l’autre en lui montrant vos émotions. L’autre va se sentir en confiance donc pas de jugement de sa part.
  • Savoir en rire et tourner les choses à la dérision
  • Méditer, cela permet de se poser, de se recentrer sur soi
  • Pratiquer des activités créatives (écriture, dessin, chant) pour exprimer et évacuer vos émotions et ne pas les garder enfouies en vous
  • Ne pas la subir mais en faire une alliée . Pour cela écrire et décrire vos émotions, vos ressentis, la situation dans laquelle telle émotion à été ressentie, comment cela s’est manifesté (physiquement, psychologiquement), pourquoi, avec qui, qu’est-ce que cela à engendré, comment vous vous sentiez à ce moment là , est-ce que vous appréhendiez la situation ou au contraire est-ce que l’imprévu vous a restabilisé?
  • Rester vous même, ne pas vous renier. Plus vous accepterez et accueillerez vos émotions, plus vous les comprendrez et les exprimerez et mieux elle seront vécues
  • Être bienveillant, vous apporter de la tendresse et vous aimer
  • Souvenez-vous que les plus grands artistes ont su créer leurs œuvres grâce à leur hypersensibilité!!!

 

Et n’oubliez pas, il ne s’agit pas d’une maladie mais d’un trait de caractère. Il ne faut donc pas se culpabiliser d’être tel que l’on est…

Et toi tu te considères comme hypersensible? Comment le gères-tu au quotidien?

Only registered users can comment.

  1. Article magnifiquement bien écrit..
    Étant hypersensible ,surefficiente mentale,tout est extrêmement bien exprimé,.
    J ose ajouter que l hypersensible est également souvent perfectionniste ,juste et intègre ..en faisant face au monde actuel qui ne l ai souvent pas,le décalage augmente et l hypersensible se sent incompris avec les valeurs qu il a acquis.
    Merci pour cet article

  2. Merci pour cet article Julie et être hypersensible est compliqué dans la vie de tous les jours comme tu l’as si bien souligné…
    Et merci pour tes conseils, surtout en ce qui concerne les bruits parasites et auquel j’ai énormément à faire face =/

    1. Avec plaisir 🙂 Merci à toi d’avoir pris le temps de me lire 😉 Le travail que l’on fait sur soi est long mais après tout on a toute la vie devant nous! Bon courage à toi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *